Prendre rendez-vous en ligne




LA LITHIASE URINAIRE


Resection transuretrale de la prostate


La lithiase (présence de calculs dans les voies urinaires) est une pathologie fréquente, qui peut entraîner des douleurs importantes, appelées coliques néphrétiques.

L'élimination spontanée du calcul par les voies naturelles est très fréquente (60 % des cas quand le calcul est inférieur à 6 mm). Lorsque le calcul n'est pas éliminé, le traitement va dépendre de sa taille, de son siège (rein, uretère), et de sa nature (calcium, acide urique....)

La déshydratation et l'alimentation ont un rôle fondamental dans la formation des calculs.

La stagnation des urines (stase) est aussi une cause favorisant la formation des calculs. Certaines anomalies de l'appareil urinaire doivent être recherchées par des examens radiologiques (uroscanner) : diverticule caliciel (poche d'urine à l'intérieur du rein), rétrécissement de l'uretère au niveau de la jonction pyélourétérale (hydronéphrose), malformations rénales (reins en fer à cheval, ectopies rénales, malrotations rénales, duplicités rénales).

Il existe plusieurs types de calculs en fonction de leur nature chimique :

Les plus fréquents sont les calculs d'oxalate de calcium (80%), de petite taille, irréguliers, spiculés et visible sur les radiographies standards (ASP).

Les calculs d'acide urique sont remarquables car ils sont ronds, lisses, très durs et surtout radio-transparents (non visible sur les radiographies standards). Lorsqu'ils sont purs ils peuvent se dissoudre en alcalinisant les urines (boire de l'eau de Vichy).

Les autres natures chimiques des calculs sont les phosphates de calcium, les phospho-ammoniaco-magnésiens, et les calculs de cystine.


Resection transuretrale de la prostate


Le traitement des calculs urinaires dépend de la taille, de la localisation, du nombre et de la nature chimique.

Lorsque le calcul est dans le rein et qu'il est visible à la radiographie, on utilise des ondes de choc externes (impulsion électrique) pour le fragmenter. C'est la LITHOTRITIE EXTRA-CORPORELLE.

Resection transuretrale de la prostate




Comment se déroule la séance de traitement ?


La plupart du temps, ce traitement se fait en ambulatoire (sortie le soir même).

Après une anesthésie légère (neuroleptanalgésie), le patient est installé sur la table motorisée du lithotriteur. Le calcul sera alors repéré, grâce à un appareil de radiologie. La position dans laquelle le patient est installé est importante pour le ciblage du calcul. La séance dure environ 1 heure.

Après la séance un contrôle radiologique est programmé quelques jours après pour contrôler l'efficacité du traitement. Des douleurs peuvent survenir (à type de colique néphrétique) traitées par des antalgiques et des anti-inflammatoires. Du sang dans les urines apparaît après la séance pendant quelques heures. Un hématome sur la peau en regard du rein peut apparaître sans gravité.

Il faudra si possible récupérer d'éventuels fragments de calcul (tamisage des urines, avec par exemple un filtre à café), pour les faire analyser.
En cas de douleurs importantes et persistantes, de fièvre témoignant d'une infection une intervention pour mettre en place un drainage du rein par voie naturelle (sonde double J) est nécessaire.

Resection transuretrale de la prostate


En cas de fragmentation insuffisante plusieurs séances sont parfois nécessaires.

En fonction de la localisation des calculs et du résultat de la lithotritie d'autres traitements sont nécessaires : l'Urétéroscopie rigide ou souple.