< Prendre rendez-vous en ligne




REGLES DIETETIQUES ET CALCULS URINAIRES


Les habitudes alimentaires représentent une cause majeure dans la formation des calculs calciques (particulièrement pour les calculs oxalo-calciques).
Les mesures diététiques pour la prévention de la récidive des calculs associent :

Cure de diurèse et Réajustement alimentaire



Cure de diurèse

L'augmentation de la diurèse passe par l'augmentation des apports hydriques. Elle permet de diluer les urines et ainsi de limiter les phénomènes de cristallisation.
C'est la mesure la plus importante qui doit être respectée par tout patient.
Le volume des urines doit être supérieur à 2 litres chaque jour.






Combien faut-il boire ?

La quantité de boissons doit être adaptée par chaque patient pour obtenir une diurèse de 2 litres. Le volume des urines du réveil doit être environ de 300ml.Généralement, il faut boire environ 2 litres par jour. Le recueil régulier des urines de 24 heures avec mesure du volume permet de contrôler la diurèse.






Quand faut-il boire ?

Les boissons doivent être régulièrement réparties toute la journée.
Il faut boire d'avantage si exercice physique ou climat chaud.
Il faut boire avant le coucher et en cas de réveil (verre d'eau sur la table de nuit), car les urines de la nuit sont plus concentrées.






Que faut-il boire ?

Tous les liquides sont autorisés, l'alcool et les sodas doivent être consommés avec modération. La quantité de boissons est plus importante que la qualité. Les apports quotidiens en calcium ne devant pas excéder 800 à 1000 mg par jour, la nature de l'eau doit être adaptée à sa teneur en calcium et au goût du sujet pour les produits laitiers (fromage, lait, yaourts, crèmes).
Le jus d'orange pressé est conseillé car il est riche en citrate, puissant inhibiteur de la cristallisation. On recommande la prise de 2 verres par jour.
La composition des eaux de ville peut varier (voir informations en mairie).
A titre d'exemple, la teneur en calcium de certaines eaux minérales courantes est la suivante(liste complète sur « www.aquamania.net.
Cancer du rein







Réajustement alimentaire

Il ne s'agit pas d'un régime mais d'un ajustement
des habitudes alimentaires.


Apports en calcium

Il ne faut ni trop, ni trop peu de calcium.
Les apports doivent être de l'ordre de 800 mg à 1 gramme par jour (apport quotidien physiologique recommandé chez l'adulte) et adaptés à la quantité de calcium contenue dans l'eau de boisson.
Généralement, on recommande la prise de 2 à 3 produits laitiers par jour (1 verre de lait (15 cl) = 1 yaourt = 100 g de fromage blanc).


Cancer du rein




Apports en oxalate

Les aliments riches en oxalate doivent être évités.
En France, le chocolat représente la plus grande source d'oxalate.
La vitamine C en grande quantité (comprimés de 500 mg à 1 g) est déconseillée de même que les noix, les noisettes et les amandes.


Cancer du rein




Apports en sucre

L'excès de sucre favorise l'hypercalciurie.
Il faut éviter les bonbons, pâtisseries et sodas






Apports en sel

L'excès de sel alimentaire augmente la natriurèse (quantité de sel dans les urines) qui favorise l'excrétion de calcium dans les urines.
L'apport recommandé est de 6 à 7 grammes de sel par jour. Il faut limiter les aliments et les repas trop salés (charcuterie, restauration rapide, chinoise, mexicaine…) et ne jamais ajouter de sel à table.






Apports en protéines animales

L'apport protéique doit être limité à 1 gramme par kilo de poids et par jour. Ce qui correspond à un apport de viande, poisson, volailles, d'environ 150 g cuits/j (120 à 180 g selon le poids du patient) = 2-3 oeufs. Les produits laitiers contiennent également des protéïnes animales, en particulier les fromages à pâte cuite.
On recommande de faire un seul repas quotidien de protéines animales






Apports en Acide Urique

Eviter les aliments riches en purines (charcuterie, abats, foie, rognons...) qui augmentent l'uricurie à l'origine de calculs d'acide urique et oxalo-calciques.
Alcaliniser les urines : boissons alcalines (Vichy), jus d'orange naturel pressé.
Consommer fruits et légumes.


Cancer du rein







Cystine et lithiase

Il s'agit d'une lithiase particulière d'origine génétique qui nécessite un suivi clinique régulier avec le médecin traitant le néphrologue et l'urologue. La motivation du patient est déterminante pour la prévention des récidives.
Cure de diurèse : elle doit être supérieure à 2.5 litres par jour, idéalement de 3 litres/jour. Le pH urinaire (mesuré à la bandelette régulièrement ou au pH-mètre) doit être voisin de 7.5-8.
Alimentation : il faut respecter un régime avec apports modérés en méthionine composé précurseur de la cystine qu'on retrouve dans les urines). En France, les principaux aliments qui contiennent de la méthionine sont les suivants : viande de cheval, poissons séchés (morue, sardines), viandes boucanées, les oeufs, les fromages à pâtes cuites (parmesan, gruyère, emmental), les crustacés…



Cancer du rein







En résumé

Boissons :

2 litres au moins par jour, réparties sur jour et nuit encore plus si exercice physique ou climat chaud.
2 verres de jus d'orange

Calcium :

800 à 1000 mg par jour.

Oxalate :

éviter les aliments riches en oxalate : chocolat +++.

Sel :

6 à 7 grammes par jour = ne pas ajouter de sel à table.

Protéines :

pas plus de 1 gramme par kg de poids et par jour.

Acide Urique :

éviter les aliments riches en purines.

Sucres :

éviter bonbons, pâtisserie et sodas.

Lutter contre la sédentarité et l'excès calorique qui favorisent l'hypercalciurie, l'hyperoxalurie et l'hyperuricurie.
Varier l'alimentation, consommer des fibres (fruits, légumes)

Ces règles diététiques doivent être simples et faciles à appliquer.
Elles doivent être respectées à vie.
Elles sont moins efficaces si la diurèse de 2 litres/jour n'est pas obtenue



BOIRE BEAUCOUP, MANGER MOINS et MANGER MIEUX
sont les mesures indispensables pour la prévention de la récidive lithiasique.




Téléchargez le PDF