Prendre rendez-vous en ligne




Cancer et Polype de vessie


Qu'est-ce qu'un polype ?

Au niveau de la vessie, on parle indifféremment de polype, de tumeur, ou de cancer de la vessie. Si le terme "polype" désigne en général les tumeurs les plus bénignes dites "superficielles", il n'y a pas en pratique de distinction nette entre polype et cancer. Les tumeurs de la vessie sont comme une échelle ininterrompue de gris, qui irait du blanc au noir, les polypes les plus bénins étant du côté blanc et les cancers étant du côté noir. Ce qui compte vraiment, c'est le stade de la lésion.



Qu'est-ce que la vessie ?

La vessie est un organe creux situé dans le petit bassin et qui se remplit progressivement avec l'urine produite par les reins pour stocker l'urine. Comme les reins produisent de l'urine en permanence, l'absence de vessie obligerait à aller uriner en permanence. La vessie stocke l'urine jusqu'à ce qu'une quantité suffisante (250 à 300 ml) remplisse la vessie et envoie alors un signale au cerveau pour déclencher l'envie d'uriner. La vessie est comme un ballon de baudruche qui s'adapte en permanence au volume qu'elle contient tout en maintenant une pression constante, basse, pendant le remplissage. Pleine, la vessie a une forme sphérique. Elle reçoit les urines par les uretères venant des reins et se vide par l'urètre qui traverse la prostate située juste au-dessous de la vessie.

Comprendre le cancer de la prostate



Quels sont les signes évocateurs de tumeur de vessie ?

- Présence de sang dans les urines (hématurie) :

Le signe le plus fréquent, le plus évocateur, et le plus souvent révélateur des tumeurs de vessie, est la présence de sang dans les urines. Les urines peuvent être rouge vif en cas de saignement abondant et récent, mais aussi rouge brunâtre,couleur lie-de-vin. En cas de tumeur de vessie, le saignement survient le plus souvent à la fin du jet.

- Autres symptômes :

Les polypes peuvent souvent entraîner des envies d'uriner fréquentes de jour comme de nuit (pollakiurie), des envies pressantes d'uriner (impériosités), une infection urinaire récidivante (liée à la présence du polype).



Traitement :


- La Résection endoscopique de vessie :

Dans tous les cas de polypes de vessie, la première étape du traitement est d'enlever le polype par les voies naturelles. Cette ablation par les voies naturelles est appelée résection endoscopique. L'opération se fait sous anesthésie générale, ou en endormant seulement le bas du corps (rachi-anesthésie). On utilise un instrument (résecteur) introduit dans l'urètre, qui permet de raboter le ou les polypes, et de coaguler la zone d'implantation. En fin d'opération, on met une sonde urinaire qui permet un lavage de la vessie en post-opératoire. Le polype est examiné au microscope, ce qui permet de déterminer son caractère superficiel ou profond.


- Instillations endo-vésicale :

Les instillations consistent à introduire dans la vessie un liquide, qui va agir sur la paroi de la vessie. Leur but est de diminuer le risque de récidive des tumeurs superficielles. On les utilise donc en cas de tumeur superficielle récidivant dans l'année, en cas de tumeurs multiples dans la vessie, en cas de tumeur légèrement infiltrante (pT1). Le BCG et la Mitomycine sont les produits les plus utilisées. Ces instillations se font après l'ablation de tous les polypes présents dans la vessie.


- Chirurgie pour ablation de la vessie :

L'opération consiste à enlever la vessie, le tissu graisseux autour de la vessie, la prostate (chez l'homme), l'utérus chez la femme.

Si la vessie est enlevée, il faut bien sûr créer un nouveau circuit pour les urines qui sont produites par le rein, et évacuées des reins par les uretères. Les urines peuvent être dérivées à la peau (elles sont recueillies dans une poche collée sur la peau), dans le côlon (elles sont alors évacuées par le rectum avec les matières), ou bien une nouvelle vessie en intestin peut être faite et mise à la place de la vessie enlevée pour que le patient puisse continuer à uriner par les voies naturelles.


Comprendre le cancer de la prostate

Un segment d'intestin est utilisé pour modeler une poche qui sert de réservoir entre les uretères et l'urètre.
Dérivation des urines à la peau selon la technique de Bricker.
Un segment d'intestin est interposé entre les uretères et la peau.

Comprendre le cancer de la prostate