Prendre rendez-vous en ligne




BANDELETTE SOUS URÉTRALE CHEZ L'HOMME


Chez l'homme l'incontinence urinaire à l'effort ou permanente survient après une intervention (le plus souvent après prostatectomie radicale pour cancer ou plus rarement après chirurgie de l'adénome prostatique).

La sévérité de l'incontinence se quantifie par l'importance de la perte d'urine (poids des garnitures) et par le nombre de protections quotidiennes.
En cas d'incontinence légère (< 150 grammes d'urine en 24 heures ou moins de 20 grammes en 1 heure en pratiquant une activité physique) il est proposé une bandelette sous urétrale.

Bandelette sous urétale chez l'homme Bandelette sous urétale chez l'homme

Cette intervention consiste à mettre en place par voie périnéale une bandelette de soutènement sous urétral. La bandelette est bien tolérée et non rejetée par l'organisme. La bandelette va former un « hamac » sous l'urètre permettant d'éviter les fuites.

Bandelette sous urétale chez l'homme Bandelette sous urétale chez l'homme

L'intervention se déroule sous anesthésie générale ou sous rachi-anesthésie et nécessite une hospitalisation de deux ou trois nuits.
Une incision périnéale (entre les bourses et l'anus) est réalisée permettant de passer la bandelette de part et d'autre de l'urètre qui sera récupérée par une courte incision dans le pli entre les bourses et la cuisse.
Une sonde dans la vessie est laissée en place 24 heures. Des douleurs au niveau des fesses, des cuisses et du périnée peuvent persister pendant deux ou trois semaines.
Il faut eviter pendant 4 à 6 semaines après l'opération le port de charges lourdes, les efforts brutaux, le vélo et les rapports sexuels.
Une consultation de contrôle est prévue 1 mois après l'intervention pour vérifier la cicatrisation et la vidange de la vessie.